0

Sébastien Ayotte champion à Québec

 

Après une visite dans la région de la Mauricie, c’était au tour de la vieille capitale d’être l’hôte du 5e tournoi de la saison du Circuit Provincial. Comme par le passé, il fallait s’attendre à voir plusieurs joueurs de la place venir défendre l’honneur du salon de quilles St-Pascal.

Qualifications

On se rappellera que l’année dernière, il avait fallu cumuler plus de 1 000 quilles en 4 parties, 1015 exactement, pour se qualifier dans le top 16. Marcel Cloutier du St-Pascal s’était même permis un pointage supérieur à 1 100.

Cette année, ce n’est pas un quilleur de la région de Québec qui réalisait le meilleur pointage des qualifications. C’est plutôt Michel Éthier qui y allait d’un excellent 1 074  et ce, à son tout premier tournoi de la saison sur le circuit. Il était suivi de très près par Kevin Level et Mathieu Fafard, deux habitués du haut de classement et d’Alain Aubert, joueur représentant le salon hôte.

Alors qu’un pointage de 1012 était bon pour terminer dans le top 8, c’est finalement le quadruplé de 962 de Maurice Girard qui était suffisant pour finir 16e et passer à la ronde suivante.

Première ronde match-play

Profitant de sa qualification sur la limite, Maurice Girard défaisait David Beauséjour, un des joueurs de l’heure. Il fût imité par trois compatriotes de la région de Québec, Sébastien Ayotte, Kevin Barrette et Marcel Cloutier.

Deuxième ronde match-play

Événement assez rare, les 4 gagnants de la première ronde y allaient tous d’une 2e victoire consécutive pour battre les positions 5 à 8 (Kristopher Marleau, Anthony Langlois, Audrey-Ann Denault et Annie Desmarais) et ainsi avancer en quart de finale.

Quart-de-finale

Tandis qu’Ayotte, Girard et Cloutier continuaient leur parcours sans faille, celui de Kevin Barrette se terminait abruptement contre Kevin lebel malgré un excellent pointage de 509.

Demi-finale

Kevin Lebel arracha la victoire contre Maurice Girard tandis que Sébastien Ayotte atteignait aussi la finale en battant Marcel Cloutier.

Finale

Après avoir pris un retard de 12 quilles au premier match, Ayotte répliquait avec un 269 à la partie finale pour combler l’écart et ainsi remporter son premier tournoi sur le Circuit Provincial. Il met la main sur 1 000 $ pour sa victoire !

Un grand merci à M. Stéphane Lépine et son équipe pour l’accueil ! Pour consulter les résultats complets du tournoi,  visitez la section « Résultats 2018-2019 »

Classement général

Avec sa sixième place, Mathieu Fafard conserve une bonne avance au classement  général devant Kevin Lebel avec 1505 points contre 1360. Mathieu n’a pas terminé plus loin que le 6e rang à chacun de ses 5 tournois cette année ! À moins d’une surprise, Mathieu il devrait mettre la main sur le Trophée Buffa Bowling remis au champion de la saison régulière pour une deuxième saison consécutive.

On se rappelle que les 64 meilleurs au classement général à la fin de la saison, avec un minimum de 2 tournois mériteront leur place en grande finale. Il reste encore une dernière chance pour améliorer votre classement !

On se revoit le dimanche 24 mars au salon de quilles Ste-Thérèse.  Un grand nombre d’inscriptions est à prévoir encore une fois alors ne tardez pas à vous inscrire en complétant le formulaire dans la section Inscription

Je désire prendre le temps encore une fois de rappeler que le succès du Circuit Provincial est rendu possible grâce au soutien de nos précieux partenaires, soient : VOYAGE LOUISE DROUIN, BUFFA DISTRIBUTION, ÉTIQUETTES CORSAIR ET GROUPE MASKA, des salons de quilles membres et bien sûr grâce à la participation de tous les quilleurs et quilleuses.

0

Triomphe de Philippe Bernier à Louiseville

Pour la première fois en 2019, les quilleurs et quilleuses du Circuit Provincial se retrouvaient sur les allées du Quillorama de Grand Pré de Louiseville. Reconnu comme un salon de quilles avec peu de marge de manœuvre  par les joueurs, on ne savait pas à quoi s’attendre au niveau des pointages. On surveillait de près Étienne Thomas, grand vainqueur des deux derniers tournois ainsi que Mickaël Fournier gagnant des deux tournois précédents. Il ne fallait pas oublier Mathieu Fafard, lui  qui n’a pas été éliminé avant la demi-finale lors des 3 premiers tournois de la saison.

Qualifications

Dès la première ronde, Martin Rousseau tenait à rappeler qu’il était bel et bien de retour, enregistrant un 845 en 4 parties, lui qui a été relégué aux lignes de côté lors des deux dernières compétitions, suite à une blessure.  À 10h30, David Beauséjour dépassait Rousseau avec un excellent 899. On croyait bien que ce pointage serait suffisant pour remporter les qualifications. Cependant, Kevin Lebel n’avait pas dit son dernier mot. Après un faible pointage de 647 à la ronde précédente, Kevin est devenu un joueur différent à la 3e ronde, débutant avec des parties de 255 et 275 avant de compléter sa ronde avec 194 et 213, bon pour un incroyable 937, à peine 290 de plus 🙂

Anthony Langlois (876) et Mathieu Fafard (872) complétait le top 4 tandis que le 840 de Jocelyn Éthier était bon pour le 8e rang et pour bénéficier d’un bye.

Le pointage nécessaire pour passer à la ronde des matchs a été 783, réalisé par Jean Provencher. 

Première ronde match-play

Comme à l’habitude, la première ronde mettait en vedettes les positions # 9 à 16 dans un duel de deux parties au total des quilles.

Denis Héroux et Sébastien Milette, les deux seuls représentants du salon hôte toujours en vie, remportaient leurs duels contre Nicolas Guay et Jacques Bélanger. Philippe Bernier et Jean Provencher firent de même contre Denys Beaudet et Cynthia Paré.

Deuxième ronde match-play

Les 4 gagnants de la première ronde devaient ensuite se mesurer aux positions # 5 à 8. Pendant que Bernier (vs Rousseau)  et Provencher (vs Therrien) poursuivaient leurs chemins, les parcours de Héroux et Milette se terminaient respectivement contre Jocelyn Éthier et Michel Jourdenais.

Quart-de-finale

C’était l’entrée en scène de la position 1 à 4 lors des quart-de-finale.  Décidément Jean Provencher a su profiter de sa 16e et dernière position des qualifiés. Il y allait d’un excellent 514 contre Kevin lebel qui ne pouvait que constater les dégâts. Fafard gardait de justesse les devants contre Michel Jourdenais qui a presque comblé un retard de 60 quilles après le premier match. Bernier mettait fin au tournoi de David Beauséjour dans un duel serré, tout comme Anthony Langlois contre Jocelyn Éthier.

 Demi-finale

Mathieu Fafard s’inclinait contre Philippe Bernier malgré un très bon pointage de 424 contre 450. Mathieu atteignait ainsi la demi-finale pour une 4e fois de suite, performance digne de mention considérant le calibre des joueurs présents.  Le beau parcours de Jean Provencher se termina quant à lui contre Anthony Langlois .

Finale

Place à la finale entre Bernier et Langlois. Philippe pris rapidement les devants par 36 quilles à la première.  Anthony réussit à retrancher 15 quilles au match suivant mais il était trop peu trop tard. Une victoire bien méritée pour Bernier, lui qui a dû franchir toutes les rondes de match-play pour gagner le tournoi. Son triomphe est accompagné d’une bourse de 1 000 $ tandis que le finaliste mettait la main sur 720 $. En tout et partout, 21 joueurs différents ont remporté une bourse. Rappelons que Philippe a aussi remporté le tournoi du circuit CCSQ au Quillorama Marieville la fin de semaine précédente. On peut dire qu’il a du succès sur les allées difficiles !

Un grand merci à M. Mario Caron et son équipe pour nous avoir reçu ! Pour consulter les résultats complets du tournoi,  visitez la section « Résultats 2018-2019 »

Classement général

Avec sa quatrième performance dans le top 4, Mathieu Fafard devance Etienne Thomas au classement général avec 1240 points contre 1105. Pour vous donner une idée, notons que le maximum de points possible après 4 tournois est de 1 400.

N’oublions pas que les 64 meilleurs au classement général à la fin de la saison, avec un minimum de 2 tournois mériteront leur place en grande finale. Déjà 51 joueurs ont participé à un minimum de deux tournois. Il reste encore deux derniers tournois alors rien n’est joué !

On se revoit le dimanche 17 février au Salon de quilles St-Pascal de Québec.  Un grand nombre d’inscriptions est à prévoir encore une fois alors ne tardez pas à vous inscrire en complétant le formulaire dans la section Inscription

Je désire prendre le temps encore une fois de rappeler que le succès du Circuit Provincial est rendu possible grâce au soutien de nos précieux partenaires, soient : VOYAGE LOUISE DROUIN, BUFFA DISTRIBUTION, ÉTIQUETTES CORSAIR ET GROUPE MASKA, des salons de quilles membres et bien sûr grâce à la participation de tous les quilleurs et quilleuses.

0

CCSQ: Deuxième victoire à Marieville pour Philippe Bernier

marieville-2019-1ier

Texte Pierre Berger

Source: ccsq.info

Le 19 janvier 2019 avait lieu la Classique les As du Drain, 8édition du tournoi au Quillorama Marieville. Pour l’occasion, 35 joueurs se réunissaient sur ces allées ardues. Les 7 années précédentes avaient fait place à 7 gagnants différents, et la plus haute moyenne victorieuse, en 2013, avait été de 203. Qu’allait-il en être cette fois-ci?

Tout d’abord, Philippe Bernier, emballé de commencer sur l’allée 10, débutait la journée avec une série de bons lancés pour un 259, et Jean-François Consigny le suivait avec 235

C’est ensuite Éric Bélanger qui prit la tête avec 451 de double. Son plus proche poursuivant était alors Renald Lussier à 61 quilles derrière.

Éric conservait les devants malgré qu’il ait rencontré quelques difficultés sur la 10, ayant cette fois-ci Jocelyn Ethier à ses trousses. Ils gardèrent ainsi leur position respective jusqu’à ce que Mathieu Fafard réalise la plus haute partie de la journée, soit 278, pour se hisser au 2e rang.

Puis, Philippe, qui avait refait apparition au top 3 à la 5e partie grâce à un score de 269, égalisait Éric à la 7e. Il prenait ensuite une avance de 43 quilles, alors que Mathieu Alain grimpait au 2e rang grâce à un double de 448. Mais Philippe continua sur sa lancée et compléta son tournoi avec une moyenne de 204, soit la plus haute enregistrée pour le CCSQ.

Après sa victoire, Philippe mentionnait que malgré la déception de sa mauvaise partie sur l’allée 11, et les deux parties ordinaires qui ont suivies, il ne s’est pas laissé abattre puisqu’il s’agit d’un bowling difficile. L’allée 8 lui a redonné confiance, sur laquelle il a joué 269. À partir de là, il savait qu’il était capable et a continué de bien jouer. Philippe s’avoue très content du résultat, et il a ajouté : « Je voudrais féliciter Éric Bélanger pour sa performance; il a égalé le score nécessaire pour gagner les deux dernières années, soit 1739. »

Mathieu Alain, qui a joué tout le tournoi avec ses lunettes de soleil à cause d’une conjonctivite, a réussi à terminer au 3e rang. Puis, Mathieu Fafard et Jean Provencher complètent le top 5. Notons que Jean a du grimper 20 positions au cours de la journée pour se mériter cette place.

Au total des 315 parties jouées, uniquement 59 (19%) ont été de 200 et plus, dont seulement 4 au-dessus de 250. Malgré la difficulté des allées, il n’y a eu qu’une seule partie sous la barre du 100, réalisée par Kristopher Marleau, qui a tout de même su se tailler une place parmi les boursiers.

Au niveau du classement cumulatif, aucun changement pour les 7 premières positions, si ce n’est de l’écart entre les joueurs. Donc, Jocelyn Ethier est toujours en tête, suivi de Pierre Berger et Anthony Langlois.

Prochain tournoi le 2 février au Salon de quilles St-Pie à 10:30, nouvellement ajouté au circuit.

Pour consulter les nouvelles, dates de tournois et statistiques du Circuit CCSQ, veuillez visitez le site : www.ccsq.info 

0

Jocelyn Ethier, impeccable à Sherbrooke

 

Texte: Stéphanie Bertrand 

Photo : ccsq.info

Le 12 janvier 2019 reprenaient les tournois après le temps des fêtes, pour le 24e Omnium Hervé Letarte, au salon que nous connaissions sous le terme de CCLS, nouvellement renommé Centre Multi Loisirs Sherbrooke (CMLS). Depuis 2014, Jocelyn Ethier avait toujours fait parti du top 3, et il était facile de croire qu’il en serait de même une autre fois.

Philippe Bernier débutait en tête du classement, avec ce qui allait s’avérer le plus petit pot de la journée, soit 256. Il était suivi de près par Michel Ethier avec 251.

Puis, Jocelyn Ethier prenait les devants avec un double de 510. Il cumulait ensuite les forts pointages, augmentant graduellement l’écart avec ses poursuivants. Suite à la 4e partie, il avait une avance de 154 quilles. Après une réduction de celle-ci à 130 quilles, il réalisait la meilleure partie de la journée soit 290, pour s’éloigner à nouveau à plus de 150 quilles de son adversaire le plus près. Maintenant cette avance la partie suivante, il remportait la victoire au 2carreau de la dernière partie. Ayant passé la journée avec une moyenne aux alentours de 250, il terminait finalement avec une moyenne de 243,3, soit la plus haute enregistrée depuis plusieurs années.

Après son succès, Jocelyn a mentionné que cette journée avait été excellente pour lui, et qu’à partir de la 4e partie, il se doutait bien qu’il pourrait bien performer car il avait tout pour réaliser de grosses parties. Il a d’ailleurs avoué qu’il a s’agit d’une journée vraiment exceptionnelle.

Malgré qu’il ait occupé la première place pour la quasi-totalité du tournoi, il n’en fût pas de même pour les rangs suivants. En effet, Jacques Bessette et Steve Bilodeau étaient en 2e et 3e position après la 2e partie. Ils furent remplacés par Denis Hamel et Pierre Berger, qui partagèrent ensuite la 2e position à la 4e partie.

Puis, Denis Grimard surpassait Denis Hamel, mais tout deux échangèrent leur place à la partie suivante. Denis Hamel a maintenu sa 2e place à la 7e partie aussi, alors que Daniel Bergeron, gagnant de l’année dernière, s’emparait de la 3e position. Il enchaîna les abats lors de la dernière partie réalisant  un score de 279  pour dépasser Denis Hamel, et terminer le tournoi derrière Jocelyn.

Donc, Denis Hamel dû se contenter de la 3e position, mais notons qu’il avait entamé la journée au 25e rang.

Néanmoins, c’est Benoît Couture qui a connu la meilleure remontée. Bien qu’il ait débuté son tournoi au 43e rang, il a su se frayer une place au classement et récolter la 17e bourse.

Au total, 40% des 360 parties jouées ont été au dessus de la barre du 200, dont uniquement 18 de plus de 250. La moyenne générale est remontée à ce qu’elle était en 2017, soit autour de 189.   L’allée 6 s’est avérée la plus facile selon la moyenne de toutes les parties qui y ont été jouées. Par contre, c’est sur l’allée 5 que la majorité des hauts pointages ont été réalisés (6/18).

Au classement général, les positions 1 à 6 restent inchangées. Avec sa victoire, Jocelyns’éloigne de Pierre Berger, qui se distance lui aussi de son poursuivant, Anthony Langlois.

Pour consulter les nouvelles, dates de tournois et statistiques du Circuit CCSQ, veuillez visitez le site : www.ccsq.info 

0

53 équipes au tournoi Fred Maltais 2019 !

Après une première édition au-delà des espérances, le tournoi Fred Maltais était de retour pour une deuxième édition le 5 janvier dernier. C’est un total de 53 équipes de 4 joueurs qui s’est présenté sur les allées de la salle de quilles Ste-Thérèse, soit 7 de plus que l’édition précédente, un succès apprécié autant des joueurs que de l’organisateur !

Dans cette compétition, chaque équipe devait obligatoirement comporter un joueur âgé de 50 ans et + ainsi qu’une femme. De plus, pour équilibrer les formations, deux joueurs faisant parti de la liste des joueurs limités ne pouvaient faire équipe ensemble.

À chaque partie, les joueurs de chaque équipe étaient divisés en 2 sous-équipes de 2 joueurs. Ces 2 duos jouaient une partie alternative chacune, le premier joueur étant responsable des carreaux 1-4-5-8 et 9  et le deuxième joueur des carreaux 2-3-6-7 et 10. Chaque équipe avait un total de 12 parties (6 X 2 parties alternatives) à compléter.

Avec la nouvelle formule de cette année où chaque joueur devait maîtriser deux allées au lieu d’une seule, on pouvait s’attendre à des pointages un peu moins élevés qu’en 2018.

Dès la première ronde, l’équipe composée de Martin Picard, Sébastien Morvan, Audrey Picard-Jutras et Richard Vézina prenait la tête avec un score de 2668, soit 222.33 de moyenne.

Picard récidivait à la ronde suivante avec 2678, encore une fois accompagné de sa conjointe Audrey ainsi que Daniel et Serge Racicot. Ce pointage n’était cependant pas suffisant pour remporter les grands honneurs. C’est plutôt l’équipe de Mickaël Fournier, jumelé avec Rick Thériault, Annie Desmarais et Jean Rioux qui réussissait le meilleur pointage de la journée avec 2687 (223.92 de moyenne)

Alors qu’un pointage de 2 849 avait été nécessaire en 2018, l’équipe gagnante a eu besoin d’abattre 162 de quilles de moins cette année. 2 552 (212.67)  a été suffisant pour terminer dans les bourses, contre 2 613 il y a un an. La moyenne générale du tournoi a été de 203,94 contre 207,17 l’année dernière.  L’équipe gagnante s’est mérité une bourse de 1 920 $, 1 400 $ pour la 2e position et 1000 $ pour la 3e. Un total de 9 500 $ a été remis en bourses aux 14 premières équipes.

Il est important de remercier les bénévoles qui ont œuvré tout au long de la journée, le tournoi fût un succès grâce à eux. Un merci spécial à l’équipe de la salle de quilles Ste-Thérèse et la famille Sanseverino  qui nous ont accueilli encore une fois cette année. C’est donc un rendez-vous en 2020 pour la 3e édition !

Vous pouvez visualiser les résultats du tournoi en cliquant ici.

0

Deux en deux pour Etienne Thomas !

Lors du dernier événement avant Noël, le Circuit Provincial s’arrêtait au salon de quilles St-Georges de Pointe-aux-Trembles, le 16 décembre dernier.

On devait entre autre surveiller de près le quilleur David Beauséjour, qui évolue de façon hebdomadaire au St-Georges. Il ne fallait pas non plus oublier Mickaël Fournier, vainqueur de 2 des 3 derniers tournoi et bien sûr Etienne Thomas, joueur de l’heure et gagnant du dernier événement à St-Etienne.

Qualifications

Après la première ronde, Éric Valiquette mettait la barre haute avait un pointage de 1007 pour 251,75 de moyenne. À 10h30, après un départ lent avec 216 et un carreau ouvert au premier carreau de la 2e partie, Frédéric Maltais enchainait 23 abats consécutifs pour revenir avec 279, 300 et 236 pour prendre la tête à 1031. Mathieu Fafard prenait la deuxième place avec 1018. David Beauséjour complétait le top 4 avec le seul autre pointage supérieur à 1000, soit 1004.

969 était suffisant pour prendre le 8e rang et s’assurer d’un bye, pointage réalisé par Ghislain Simoneau, tandis que Marc-André Lauzé complétait le top 16 avec 908. Fait assez rare, près de 40 quilles séparait la 15e de la 16e position. C’est donc dire que vers la fin de la 3e ronde, nous n’avions aucune idée si le pointage nécessaire serait autour de 910 ou 950.

Première ronde match-play

 Comme à l’habitude, la première ronde mettait en vedettes les positions # 9 à 16 dans un duel de deux parties au total des quilles. Marc-André Lauzé, dernier qualifié profita de sa chance et accéda au second tour en battant Dany Caron. Jocelyn Éthier prenait la mesure de Frédéric Leclerc grâce entre autres à un 278 à la première partie. Audrey Picard-Jutras, seule femme qualifiée ne prit aucune chance et réalisa un doublé de 539 contre Christopher Marleau. Etienne Thomas l’imita avec 433 pour battre Rick Thériault.

Deuxième ronde match-play

Les 4 gagnants de la première ronde devaient ensuite se mesurer aux positions # 5 à 8. Pendant qu’ Etienne Thomas réussissait un autre score quasi-imbattable de 554, Jocelyn et Audrey continuaient aussi leur parcours. Le tournoi de Lauzé prenait fin quant à lui contre Nicholas Ethier.

Quart-de-finale

Entrée en scène de la position 1 à 4 lors des quart-de-finale.  Nous avons eu droit à des affrontements serrés alors que Jocelyn Éthier devançait Frédéric Maltais par 2 quilles seulement à la ligne d’arrivée, tout comme David Beauséjour contre Nicholas Ethier par une seule quille ! Malgré ses 30 quilles d’arrière après la première, Etienne Thomas réussit un 279 au second match pour battre Éric Valiquette, 525 à 505. Fafard s’en tira à bon compte contre Audrey Picard-Jutras alors qu’il remporta la victoire avec le 2e plus bas pointage de la ronde.

Demi-finale

Fafard l’emporta encore une fois de justesse en demi-finale contre Jocelyn Éthier, 436-431. Pendant ce temps Thomas enchaina un autre doublé de 500 contre David Beauséjour pour passer en finale.

Finale

Le duel au sommet opposait les deux premiers du classement général. Malgré une très bonne performance de 499, Mathieu Fafard ne réussit jamais à devancer Étienne Thomas qui y allait de deux parties supérieures à 260 et ainsi boucler sa ronde match play avec 264,6 de moyenne en 10 parties.

Après 2 victoires consécutives de Mickaël Fournier, c’est au tour d’Étienne Thomas de remporter 2 tournois de suite. Durant cette période, Etienne a maintenu une fiche de 9 victoires et aucune défaite en match-play. Sa dernière défaite remonte d’ailleurs au premier tournoi de la saison contre ce même Mathieu Fafard.

Etienne sera-t-il le premier joueur à gagner dans un 3e tournoi d’affilé ? C’est que nous allons savoir le 27 janvier prochain au Quillorama de Grand Pré.

Un grand merci à M. Serge Armstrong et son équipe pour l’excellent accueil que nous avons reçu ! Pour consulter les résultats complets du tournoi,  visitez la section « Résultats 2018-2019 »

Classement général

En vertu de leurs première et deuxième position, Etienne et Mathieu maintiennent bien évidemment les devants au classement général avec 965 et 940 points respectivement, loin devant Jocelyn Éthier au 3e rang avec 768.

N’oublions pas que les 64 meilleurs au classement général à la fin de la saison, avec un minimum de 2 tournois mériteront leur place en grande finale,

On se revoit le 27 janvier au Quillorama de Grand Pré de Louiseville, réputé comme l’un des plus difficiles au Québec, sinon le plus difficile. Saurez-vous relever le défi ?  Un grand nombre d’inscriptions est à prévoir encore une fois alors ne tardez pas à vous inscrire, dans la section Inscription

 Je désire prendre le temps encore une fois de rappeler que le succès du Circuit Provincial est rendu possible grâce au soutien de nos précieux partenaires, soient : VOYAGE LOUISE DROUIN, BUFFA DISTRIBUTION, ÉTIQUETTES CORSAIR ET GROUPE MASKA, des salons de quilles membres et bien sûr grâce à la participation de tous les quilleurs et quilleuses.

0

La petite histoire du CCSQ

Par Frédéric Maltais

Avec la collaboration de Pierre Berger

Depuis les 16 dernières années, un circuit de petites quilles nommé CCSQ sillonne la province avec sa série de tournois individuels classe ouverte ! Pour les plus jeunes, c’est comme si ce circuit de compétition avait toujours existé. Je croyais intéressant de dresser la petite histoire du CCSQ alors j’ai fait appel à M. Pierre Berger, responsable du circuit.

Le commencement

Au cours des années 90, plusieurs tournois de type 8 ou 10 parties étaient organisés à chaque année, principalement dans la région de Victoriaville. Je me souviens à l’âge de 15 ans, je participais déjà à certains de ces tournois (rien pour me rajeunir). Les joueurs se déplaçaient régulièrement entre le Quillorama des Bois-Francs, le Futur-O-Quilles et le défunt Victo-Quilles. Je me rappelle aussi (et ça m’avait marqué à l’époque)  que chaque salon prenait le temps de publiciser les tournois de ses voisins, chose rarissime pour des commerces compétiteurs mais très bon pour notre sport. Selon Pierre, il y avait aussi le salon de quilles Bon-Conseil qui était présent depuis les débuts.

Par la suite, les tournois 8 parties ont sont devenus populaires et ont commencé à se propager dans d’autres salons de quilles comme le St-Étienne, le Royaume de St-Jean, le Royaume DGD de Granby et  St-Pie.

Un jour à la fin de la saison 2001-2002, quatre hommes se sont réunis et ont décidé d’en faire un circuit de compétition en bonne et due forme, c’était Philippe Bernier, Claude Bédard, Mathieu Houle et André Béliveau.  Lors de la première saison en 2002-2003 du nouveau Circuit Centre-Sud du était libre, les joueurs qui voulaient participer à la finale devaient payer $5 par tournoi afin que leurs scores soient cumulés. Philippe Bernier s’occupait de comptabiliser les statistiques, une tâche assez ardue selon M. Berger. La première finale a eu lieu à St-Pie en avril 2003. Sans grande surprise ce fut ce même Philipe Bernier qui inscrivait son nom le premier sur la coupe, venant des bonnes grâces de Claude Bédard, propriétaire du St-Pie.

L’année suivante, Pierre Berger s’est proposé comme statisticien mais avec la condition que tous les joueurs qui participant à un tournoi devaient payer le 5 $ qui serait maintenant inclus directement dans le prix d’inscription. À cette époque c’est André Béliveau qui écrivait les articles et il trouvait toujours bons nombres d’anecdotes et faits cocasses qui s’étaient passés dans le tournoi et c’est aussi lui qui s’occupait de la finale.

Les premières années tous les joueurs qui avaient participé à un seul tournoi étaient éligibles jusqu’à un maximum de 48 joueurs. On s’est très vite aperçu que ce n’était pas juste pour les joueurs qui participaient à plusieurs tournois mais qui n’avaient aucune chance contre les joueurs de plus haut calibre qui avaient fait  seulement un ou deux tournois.

Comme la finale se veut un peu être une récompense pour la performance mais aussi la participation, un nombre minimum de tournoi pour être éligible à la finale a été instaurée. Il faut maintenant participer à un minimum de 6 tournois pour avoir droit à la finale.

L’évolution du CCSQ

Au fil des ans le Circuit Centre-Sud du Québec s’est beaucoup étendu, c’est un peu pour cela que l’on utilise  seulement l’acronyme CCSQ  maintenant. Depuis peu, il y a même des tournois à Québec et dans la région de Laval.  Le Circuit est composé d’un nombre considérable de 15 tournois régulier en plus de la finale de fin de saison.

L’objectif du Circuit est cependant  toujours le même après toutes ces années, soit de donner la chance à de nouveaux joueurs  de participer à des tournois et de côtoyer des joueurs de calibre, tout en ayant une chance de gagner une bourse. En effet, la règle primordiale du CCSQ qui n’a jamais changée depuis le début,  est qu’un joueur sur deux remporte une bourse.

Cette année les organisateurs se réjouissent du retour du salon de quilles St-Pie dans le circuit mais il faut noter la perte du Quillorama des Bois-Francs, un pilier depuis les premiers jours. Le manque d’organisateur cause de gros problèmes au circuit, c’est toujours les mêmes qui s’impliquent année après année.

Paul et David

Soucieux de se souvenir de leurs confrères disparus au fil des années, une plaque à la mémoire de Paul Bibeau est remise au champion de la saison régulière et le gagnant de la finale quant à lui, repart avec le Trophée David Ducharme. En écrivant ces lignes, j’ai d’ailleurs une pensée pour ces deux quilleurs mais surtout ces deux hommes d’exceptions partis trop vite.

750 000 $ en bourses

Selon les calculs de M. Berger, depuis les 16 années d’existence du CCSQ, c’est un montant totalisant $745 550 qui a été remis. On peut donc souhaiter au CCSQ d’atteindre le million de dollars en bourses au cours des prochaines saisons !

Comment faire pour participer

Pour consulter les nouvelles, dates de tournois et statistiques du Circuit CCSQ, veuillez visitez le site : www.ccsq.info

Pour les gens qui aimeraient organiser un tournoi CCSQ, il suffit de contacter Pierre Berger et de signifier son intérêt à organiser un tournoi selon les règles du CCSQ. Une décision est ensuite prise lors de la réunion annuelle du circuit. Le nouveau salon doit alors payer un montant de $100 avant le début de la saison et un montant de $5 par joueur inscrit au tournoi. Le plus important bien sûr est de trouver un organisateur motivé et prêt à donner un peu de temps pour l’organisation.